Comment se déroule Pâques à Rome ?

Le dicton dit : Natale con i tuoi, Pasqua con chi vuoi. On passe Pâques avec qui on le souhaite, mais Noël en famille, si chère aux Italiens.

Le vendredi saint, le repas est à base de poissons.  Pour le déjeuner dominical, Rome déguste la coratella, préparée à partir des différents abats d’agneau (poumon, cœur, foie, thym) et l’abbacchio (agneau de lait). Cela vient de la tradition juive, on tuait une chèvre au départ.

Pour terminer le banquet pascal,  point de cloches, ni d’œufs cachés dans le jardin, mais la traditionnelle colomba, dessert brioché en forme de colombe, orné de fruits confits et d’amandes. Cette tradition est liée à l’invasion de Pavie au VIe siècle, qui dura trois ans , pendant laquelle le Roi des lombards Alboïn, reçu un dessert de cette forme en gage de paix. Un publicitaire dans les années 1930, a repris ce concept pour en faire un produit commercial.

Le lundi de Pâques, la « Pasquetta », les romains partent en excursion dans le Latium… L’idéal est de pouvoir louer une voiture, pour se rendre à Subiaco, Palestrina, Orvieto,  Viterbe, Orte… Et là encore, la nourriture est très présente. On cuisine des choses facile à emporter pour un pique-nique, comme la Lasagne.  Malheureusement, ce lundi il pleut toujours !

La plupart des commerces seront fermés à l’exception de ceux, sur la place d’Espagne et sur la rue del corso, quelques magasins seront ouverts le dimanche.

Attention, le vendredi saint, le Colisée est ouvert uniquement jusqu’à 14h, ensuite aura lieu le chemin de croix : Paroles du Pape François

Les musées nationaux seront ouverts dont Colisée, Galerie Borghèse, Château Saint Ange….  Le dimanche, vous ne pourrez visiter certains lieux car s’y déroulent des offices (principalement entre 10h et 12h, comme au Panthéon).